top of page

Bilan 2023 des Cessions de Pharmacies : Un Marché en Transformation

Pharmalink revient sur l'étude annuelle d'Interfimo sur les prix de cession des Pharmacies en 2023. Cette analyse met en lumière les tendances et les dynamiques du marché officinal de l'année passée, offrant un aperçu détaillé des évolutions et des défis auxquels les pharmacies ont été confrontées.


Croissance du Chiffre d'Affaires malgré la Baisse de l'Activité Covid

En 2023, le chiffre d'affaires (CA) des pharmacies a connu une augmentation de 2,4% par rapport à l'année précédente. Cette croissance, cependant, masque une réalité plus complexe. Alors que l'activité liée au Covid-19 a diminué, le secteur a été soutenu par une hausse de 7% du CA hors activité Covid. Cette progression est principalement attribuée aux médicaments remboursables, avec une augmentation notable de 13% pour les médicaments chers, qui représentent désormais 37% des ventes de médicaments contre 34% en 2022.


Évolution des Ventes et des Marges

Les ventes de produits à 5,5% de TVA, tels que les masques et les gels, ont chuté, tandis que celles des produits à 10% de TVA ont progressé de 3%, en raison d'une absence de pathologies observée en 2022. Malgré la stabilité des honoraires de dispensation, la marge brute des pharmacies a subi une baisse significative. Cette diminution est due au remplacement des produits Covid, qui bénéficiaient de marges élevées, par des médicaments chers aux marges plus faibles. En outre, l'inflation et les pénuries de médicaments ont accru les coûts des marchandises sans que ces hausses soient toujours répercutées sur les prix de vente.


Impact sur l'Excédent Brut d'Exploitation (EBE)

L'inflation persistante a également affecté les charges fixes des pharmacies, notamment les coûts énergétiques. Cependant, c'est l'augmentation des frais de personnel qui a le plus pesé sur l'EBE. Les pharmacies ont dû recruter à des coefficients élevés et réévaluer les salaires existants, entraînant une croissance de près de 10% des frais de personnel, qui représentent désormais plus de 11% du CA. Ces augmentations ont réduit le taux d'EBE de quatre points, le ramenant à un niveau historiquement bas.


Stabilité de la Rémunération des Titulaires

La rémunération médiane des titulaires de pharmacie est restée stable en 2022, à 62,7 K€, légèrement en dessous des 62,8 K€ de 2021. La distribution des rémunérations est devenue plus homogène, avec moins de pharmaciens gagnant moins de 50 K€ par an.


Augmentation des Défaillances d'Officines

Le nombre de défaillances d'officines a doublé en 2023, atteignant 97 procédures collectives contre 50 en 2022. Bien que ce chiffre reste inférieur à celui de 2019, il marque une rupture après trois années consécutives de baisse. Les régions les plus touchées sont les DOM et Paris, tandis que les Pays de la Loire enregistrent le taux de défaillance le plus bas.


Dynamisme du Marché des Transactions

Le marché des transactions a repris de la vigueur en 2023, avec une augmentation de 8% du nombre de cessions, atteignant 1 606 opérations. Le taux de rotation des officines a également progressé, avec une moyenne nationale de 81 mutations pour 1 000 officines, contre 73 en 2022. La Normandie et la Bretagne se distinguent par leur dynamisme, tandis que la Provence-Alpes-Côte d'Azur affiche la plus forte hausse.


Baisse des Prix de Cession

L'année 2023 a été marquée par une baisse généralisée des prix de cession. Les officines de plus de 1,2 M€ de CA se sont vendues en moyenne à 84% du CA, une baisse de trois points par rapport à 2022. Les petites officines ont vu leur prix de cession chuter à un niveau historiquement bas de 59% du CA. Cette tendance s'explique par des prévisions économiques négatives, une baisse des marges et une hausse des taux d'intérêt.


Analyse Régionale

Deux régions, le Grand-Est et les DOM, ont enregistré une hausse des prix de cession, tandis que le Centre-Val de Loire a connu la plus forte baisse. La Nouvelle-Aquitaine et la Provence-Alpes-Côte d'Azur restent les régions les mieux valorisées, alors que la Bourgogne-Franche-Comté est la moins valorisée.


Prix en Multiple de l'EBE

Le prix moyen des officines de plus de 1,2 M€ a baissé, se négociant en moyenne à 6,4 fois l'EBE, contre 5,4 fois pour les petites officines. Cette baisse est plus marquée dans les zones rurales, où les prix ont chuté à 4,5 fois l'EBE.


Profil des Primo-accédants

Les premières installations ont représenté 58% des transactions en 2023, avec une majorité de primo-accédants féminins. Le chiffre d'affaires moyen des officines acquises en première installation a augmenté, atteignant 2,1 M€. Les premières installations se font majoritairement seules ou en groupe, avec un tiers des primo-accédants accompagnés d'investisseurs.


En conclusion, l'année 2023 a vu le marché des pharmacies évoluer sous l'effet de la baisse de l'activité Covid, de l'inflation et des pénuries de médicaments. Les prix de cession ont globalement diminué, tandis que le dynamisme des transactions a repris. Les disparités régionales restent marquées, influençant les prix de vente et les dynamiques du marché.


Télécharger l'étude complète d'Interfimo : https://www.interfimo.fr/etudes/prix-pharmacien,15



Kommentare


Focus
Publications récentes
Suivez-nous
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page